Un jardin tout en pente en lisière de forêt

Le cadre : En lisière de forêt, un petit jardin de résidence pré-planté a minima de deux haies, établi sur une terre de remblai composée de glaise quasi pure, ne recevant que très peu de soleil et seulement dans le fond du jardin, et tellement en pente qu’y descendre relève d’une expédition hautement glissante…

Le projet : Aménager le fond du jardin, seul endroit que le soleil atteint, et aménager la pente glissante qui y mène. Agrémenter ces deux installations principales de plantes capables de pousser dans un terrain très lourd et froid, et compatibles avec la présence de deux chats à l’appétit féroce.

La réalisation : Le fond du jardin est rendu praticable grâce à la pose d’une petite terrasse en bois permettant de profiter des rayons du soleil. Un coffrage en bois transforme un muret longeant le fond du jardin en un banc et crée un espace intime et convivial donnant sur la forêt.

En haut du jardin, la terrasse existante en dalles de ciment est prolongée par une terrasse en bois. La pente est rendue praticable par un emmarchement composé de tronçons de madrier en bois enchâssés dans le sol. Aux dalles d’ardoise initialement proposées, les propriétaires ont préféré rester sur la même matière que les terrasses.

Le gazon initialement planté ayant du mal a se développer en haut du jardin, (ombre et humidité sur terre lourde), il est convenu de limiter sa surface au maximum et de le remplacer par des couvre-sols d’ombre tels que fougères persistantes et helxine. L’escalier adopte une forme sinueuse,  ses abords sont plantés de massifs de vivaces, fougères et graminées, une évocation du ‘chemin creux ‘bordé d’herbes folles.

 
Le 'chemin creux' descendant à la terrasse est bordé d'hostas et de fougères persistantes.